Lecture

Publié le 11 janvier 2017 à 00h00 | Modifié le 12 janvier 2017 à 10h49 | Vu 196 fois
Lecture

Une idée de lecture pour ce week-end : Pourvu que ça brûle de Caryl Ferey.

Adolescent révolté aux tendances suicidaires, Caryl Ferey a trouvé sa voie, l’écriture, lorsqu’il a découvert les voyages et les écrivains voyageurs. Il a tout plaqué, la banlieue rennaise et les études, puis billet d’avion en poche, il est parti faire le tour du monde, seul ou avec des copains. Il a vécu d’amour et de petits boulots, il a connu de grosses frayeurs.

Mais surtout il a rempli des carnets entiers de notes et d’impressions. Un matériau qu’il a ensuite transformé en romans : Condor, Mapuche, Zulu… en quelques années Caryl Ferey est devenu l’un des maîtres du polar, internationalement reconnu. Ce carnet de route montre sa façon de faire : comment il s’imprègne des lieux, comment il transforme les gens rencontrés en personnages, comment des incidents deviennent des intrigues. Derrière chaque livre, il y a du talent, mais aussi beaucoup de préparation et de travail.

« Pourvu que ça brûle », Caryl Ferey, Albin Michel, 298 p, 20 €.

0 commentaires

Envoyer un commentaire