Eglise abbatiale de Saint-Antoine l'Abbaye : deux concerts à découvrir

Publié le 04 août 2016 à 16h18 | Modifié le 04 août 2016 à 16h36 | Vu 1129 fois
 Eglise abbatiale de Saint-Antoine l'Abbaye : deux concerts à découvrir
Le Quatuor Barbaroque se produira lundi 15 août en l'église abbatiale de Saint-Antoine l'Abbaye

Le week-end de l'Assomption verra le début, à Saint-Antoine l'Abbaye, de l'Académie d'été pour chanteurs et organistes, organisée en ce lieu depuis de nombreuses années par les Amis de l'orgue de Saint-Antoine.

Comme chaque année, les professeurs de l'académie donneront un concert inaugural. C'est donc le dimanche 14 août que l'on pourra écouter la prestation, toujours remarquable, de Monique Zanetti, soprano, qui sera accompagnée à l'orgue par Bastien Terras, et de l'organiste Jan Willem Jansen. Attention, contrairement aux horaires habituels, ce concert débutera à 16 h 30.
Cette année, la thématique générale de l'académie est centrée sur le motet français et la musique française du grand siècle ; aussi, Monique Zanetti et Bastien Terras donneront à entendre des motets de André Campra (1660-1744) et de Henri du Mont (1610-1684), mais aussi des pièces de l'italien Giovanni Legrenzi (1626-1690), pédagogue, organiste et compositeur italien très connu dans l'Europe musicale de son temps, qui vécut quelques années en exil à Paris et dont l'influence française est manifeste.
Jan Willem Jansen donnera quant à lui à entendre, sur l'orgue Scherrer/Aubertin de l'abbaye, de magnifiques pièces de Georg Muffat (1653-1704), organiste cosmopolite, savoyard d'ascendance écossaise né à Megève, formé en Alsace et en Italie, qui réalise dans ses œuvres une sorte de synthèse, flamboyante, des traditions musicales italienne, française et germanique.

A l'occasion de ce week-end estival, les Amis de l'Orgue de Saint-Antoine proposent également un concert tout à fait inédit le lundi 15 août à 16 h 30 avec l'insolite Quatuor Barbaroque. Ce quatuor jouera un programme de musique baroque sur des instruments que l'on pourrait qualifier de barbares ! Autour de l'orgue mécanique de Patrick Mathis sont réunis des instruments aussi hétéroclites qu'une contrebasse, celle de Didier Capeille, un tympanon (un instrument à cordes frappées qui se joue avec deux petits marteaux en forme de sabots) et un bandonéon joué par Alain Territo. Ces musiciens n'ont pas peur de s'attaquer ainsi au grand répertoire baroque ; on entendra ainsi le cinquième Concerto Brandebourgeois de Jean-Sébastien Bach, le Concerto pour orgue en Fa Majeur op.4 n° 4 de Georg-Friedrich Haendel et des pièces de musique française de Jean-Philippe Rameau et François Couperin. Les interprétations inouïes du Quatuor Barbaroque ont séduit de grands interprètes comme le violoniste Gilles Colliard ou le violoncelliste Henri Demarquette avec lesquels il a souvent joué, ou encore le pianiste Jean-François Zygel qui les a invités à se produire dans son émission.

Entrée libre.

En savoir plus

0 commentaires

Envoyer un commentaire