Nouveau sacre national pour Raphaël Dubouchez

Publié le 03 juin 2015 à 08h37 | Vu 2398 fois
Nouveau sacre national pour Raphaël Dubouchez
Raphaël Dubouchez sur la plus haute marche du podium

Raphaël Dubouchez a, une nouvelle fois, remporté le titre de champion de France senior -80 kg de culturisme, ce week-end à Lormont, près de Bordeaux.

Le championnant de France 2015 de culturisme FFHMFAC, c'est un rendez-vous que notre athlète local n'aurait raté pour rien au monde. C'est accompagné de son préparateur Emilio Sanchez, que Raphaël Dubouchez a remis en jeu son titre obtenu en 2014 !

Et cette année encore, Raphaël a été confronté à un gros plateau puisque onze athlètes étaient sélectionnés pour disputer cette finale France. "Le niveau de la compétition grimpe chaque année et l'étau se resserre" précise Raphaël.

Une lutte acharnée s'est donc engagée sur scène, chacun développant ses plus beaux atours pendant pas moins de 50 minutes de poses, afin de montrer aux juges le résultat d'un travail assidu. Quatre longs mois d'entraînement et de diététique stricte pour Raphaël, avec des contractions isométriques sur chacune des 7 à 9 poses à maîtriser parfaitement.

"Le travail paye !"

La compétition avançant, la sélection pour le podium s'affinait... Et ce fut après trois importantes comparaisons avec deux autres prétendants que Raphaël fit la différence : son posing libre d'une minute couronna son succès, avec une chorégraphie très appréciée du public et des juges.

"Ce nouveau titre fait plaisir car il prouve que le travail paye ! A peine le temps de célèbrer mon sacre que mardi j'ai reçu ma convocation en Equipe de France pour les prochains championnats d'Europe qui se dérouleront les 12 et 13 juin à Zwickau en Allemagne" se réjouit le champion de 41 ans toujours pas rassasié par les couronnements. Outre-Rhin, Raphaël, tenant du titre, aura fort à faire pour conserver sa suprématie face notamment à un redoutable Belge-Allemand et un Italien, vice-champion d'Europe l'an dernier et qui aura soif de revanche.

 

0 commentaires

Envoyer un commentaire