Boules : le challenge Mocellin a fait le plein

Publié le 16 juillet 2014 à 16h46 | Vu 819 fois
Boules : le challenge Mocellin a fait le plein

Samedi 12 juillet, la famille Mocellin, coachée par le leader Nanou, bien secondé par son épouse Danielle, ses fils Christophe et Fabrice, ses soeurs Betty et Sylvie, sans oublier les époux et épouses respectifs et les petit-enfants, organisait à Chatte, pour la cinquième année consécutive le challenge cher à la famille, mais surtout à Benjamin, le père, grand-père et même arrière-grand-père qui fut à l'origine dudit challenge.

Benjamin Mocellin, décédé en novembre 1971, qui tenait un café au coeur du village, était très impliqué dans la vie associative de la commune : il fut président du club de foot, mais ce colosse était un personnage charismatique qui savait créer de l'animation non seulement dans son établissement mais également dans et autour du village. Bouliste, il avait créé le challenge qui porte son nom, et ce sont ses enfants qui se devaient de le faire revivre.
 
Samedi dernier, beaucoup de monde avait répondu présent afin d'honorer la famille Mocellin et celui qui fut l'initiateur du tournoi, Benjamin Mocellin. 
C'est à l'intérieur et à l'extérieur  de la salle Vincendon-Dumoulin que furent organisées les parties. De nombreuses quadrettes avaient été formées : les bons joueurs n'étaient pas tous là, mais tous ceux et toutes celles qui ont participé aux joutes étaient excellents.
 
Pour remporter la victoire finale, il fallait jouer, comme c'est l'usage, trois parties et elle revenait à la quadrette composée de Max Bonnet, Paul Rozand, Monique Chardon et Riquet Chaloin qui remportèrent leurs trois rencontres : 11-3, 9-3 et 
13-0 ; la seconde place revint à l'équipe formée de Bernard Fabry, Robert Francke, Lucie Brun et Michel Gerbert-Gaillard, également victorieuse des trois parties mais bénéficiant d'un goal-avérage insuffisant.
 
Chaque lauréat et finaliste se vit remettre une coupe, des fleurs et chaque bouliste féminine, et il y en avait beaucoup, et talentueuses qui plus est, se vit remettre une rose. Bravo pour le geste !
 
Une belle et bonne réception avait été 

0 commentaires

Envoyer un commentaire